Shape1 Uniforme de gardien Shape2
Shape4 Shape6

L'Exposition Coloniale de Paris en 1931

Dès le début des travaux, un service de gardiennage fut mis en place, pour surveiller et garder l'Exposition, puis pour assurer le service des entrées aux portes de l'Exposition. Ce service de gardiennage était en charge du périmètre de l'Exposition, mais pas de la surveillance intérieure des diverses sections : celle-ci était assurée soit par des gardiens civils de la nationalité de la section, soit par des gardes militaires indigènes.


Au plus fort de l'Exposition, on compta un effectif de gardiennage de :

•        25 inspecteurs

•        30 inspecteurs auxiliaires

•        101 brigadiers

•        697 gardiens

•        24 femmes de service


En complément, un service de police municipale et un service de police judicaire furent installés dans l'Exposition.


3 locaux permanents furent aménagés :

•        Le poste central, au Musée permanent                (poste n°1)

•        Un poste près de la porte de Rhodes                (poste n°2)

•        Un poste près de la porte de Reuilly                (poste n°3)

       

Dans la période d'ouverture de l'Exposition, les effectifs atteignirent plus de 300 personnes, de l'inspecteur principal, au gardiens.


Plus de 40 000 affaires furent traitées durant l'exposition, la majorité pour des camelots illégaux.

Police et gardiennage
Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com